IIe siècle

construction d’un amphithéâtre à Cemelenum

le sénateur Jean-Jérôme de Gubernatis fait bâtir une villa sur les ruines du théâtre antique

Urbain Garin de Cocconato, La villa Garin de Cocconato, 1890, aquarelle (Musée Masséna, Nice).

1685
1823

le comte Raymond Garin de Cocconato achète la propriété Gubernatis

François Malausséna premier consul puis maire de Nice

1857-1870
1860

Nice et la Savoie sont cédées à la France par le roi de Piémont-Sardaigne, Victor-Emmanuel II

arrivée en gare de Nice du train de la Compagnie Paris Lyon Méditerranée

1865
1870-1871

Guerre contre la Prusse

Auguste Raynaud maire de Nice

1871-1878
1873

création du Comité des fêtes de la Ville de Nice chargé d’organiser le Carnaval

Alfred Borriglione maire de Nice

1878-1886
1878

Antoine-Léandre Sardou publie L’Idiome niçois, ses origines, son passé, son état présent

Honoré Sauvan maire de Nice

1896-1912
1903

Ménica Rondelly compose la sérénade Nissa la bella

Nissa la Bella, sérénade par Menica Rondelly (Archives Nice Côte d’Azur, fonds Montelatici).

le journal L’Eclaireur de Nice organise un concours de Mais entre les quartiers

1907
1914-1918

Première guerre mondiale

Honoré Sauvan à nouveau maire de Nice

1919-1922
1921

finale à Nice du concours national de la « Reine de Beauté » ; L’Eclaireur de Nice organise un concours pour élire la « Reine des Mais »

Josette Néri, candidate du comité Meyerbeer, en costume niçois, mai 1922 (L’Éclaireur du dimanche).

Pierre Gautier maire de Nice

1922-1927
1923

la société littéraire « Lu Amic de Rancher » fait ériger un buste en l’honneur du poète Rosalinde Rancher, place Vieille ; le comité des traditions niçoises fait installer un monument en bas-relief en l’honneur de Catherine Ségurane, rue Sincaire

Gustav-Adolf Mossa fonde une compagnie de théâtre dialectal, le « Théâtre de Barba Martin » ; Paul Pellat-Finet fonde à Nice la Fédération des associations régionales.

Caricature de la troupe de Barba Martin, L’Éclaireur du dimanche, 1er juin 1924.

1924
1925

Jouan Nicola fonde la « Ciamada nissarda »

La Ciamada nissarda aux Arènes de Cimiez, mai 1972. Photo Ville de Nice (Archives Nice Côte d’Azur, 860 W 1972)

J. Nicola publie le recueil Li Cansoun dou Cabanoun

1927
1928-1943

Jean Médecin maire de Nice

les Amis du Vieux-Nice font poser un bas-relief en l’honneur de M. Rondelly place Sainte-Claire

Bas-relief offert par Les Amis du Vieux-Nice à Menica Rondelly, place Sainte-Claire, 1934. Photo Ville de Nice, Éric Bertino, 2020.

1934
1936

Francis Gag fonde une compagnie de théâtre dialectal, le « Théâtre niçois »

Représentation de Calena supplément de L’Éclaireur du dimanche Noël 1936

Deuxième guerre mondiale

1939-1945
1947-1965

Jean Médecin à nouveau maire de Nice

la Ville de Nice acquiert la propriété Garin de Cocconato aux Arènes de Cimiez

1950
1954-1961

festival « Cimiez centre d’art »

F. Gag fonde une troupe de danse traditionnelle, « Nice la Belle ».

1956
1960-1978

festival chorégraphique aux Arènes de Cimiez

première Fête des Mais aux Arènes de Cimiez avec une affiche par G.-A. Mossa

Affiche officielle par Gustave Mossa, 1962-1966 (Archives Nice Côte d’Azur, 7 Fi 1024).

1962
1962

Accords d’Evian reconnaissant l’indépendance de l’Algérie

inauguration du musée Matisse et du musée archéologique dans la villa Garin de Cocconato ; fondation du club des Majorettes de Nice

Majorettes de Nice : les petites – 26 mai 1969 – Archives Nice Côte d’Azur

1963
1965

ouverture de l’École municipale d’arts plastiques villa Thiole ; les élèves concourent pour l’affiche de la fête des Mais

Affiche de Michèle Schefbal, élève à l’école municipale de dessin, sous la direction de Claire Aragon, 1972 (Archives Nice Côte d’Azur, 41 S 82)

Jacques Médecin maire de Nice

1966-1990
1974-2010

Grande Parade du Jazz puis Nice Jazz Festival aux Arènes de Cimiez

Grande Parade du Jazz 1975 : Dorothy Donegan. Photo Ville de Nice (Archives Nice Côte d’Azur, fonds du service photographique de la Ville).